Martin Mystère N°1 (Clair de Lune)

Publié le par DK

Martin Mystère est plus connu de nos jours par le dessin animé créé par Marathon, mais c'est à l'origine une bande dessinée imaginée par Alfredo Castelli et dessinée par Giancarlo Alessandrini. D'abord paru dans les pages d'Ombrax (un petit format chez Lug), la série a ensuite eu sa propre revue le temps de deux petits numéros. Elle est revenue par Glénat via la collection Deux heures et demi, puis chez Semic en réédition des anciens épisodes et par un album géant. C'est au tour de Clair de Lune de nous ramener le détective de l'impossible dans l'hexagone.Tags : Martin Mystère, Alfrdo Castelli, Daniele Caluri, Giancarlo Alessandrini, dessin animé, Marathon, Java, Diana, Semic, Lug, Ombrax, Glénat, Deux heures et demi, Archéologue, Clair de Lune, New York, Les travaus d'hercule, Gustave Doré, Paris, musée du Louvre, Vidocq, Le caravage, Léonard de Vinci, Pianosa, vatican, Da Vinci Code, bd, bande dessinée, album, fumetti, Bonelli
Martin Mystère est un archéologue américain vivant à New-York avec son ami Java, un authentique Néanderthalien découvert lors d'une de ses premières expéditions. Il est également marié à Diana, une jolie blonde parfois énervante qui fut longtemps sa fiancée (dans les épisodes français, il était encore fiancé).
Clair de Lune nous propose deux aventures inédites : "Les treize travaux" et "Le code Caravage".
La première histoire nous parle de Gustave Doré et de sonpremier récit publié intitulé : "Les treize travaux d'Hercule", mais qui fut amputé du treizième car le récit était trop long ! C'est surtout le récit d'une série de crimes perpétrés autour de cette histoire que tentera de résoudre Martin. Le centre de l'intrigue est donc Paris et son musée du Louvre. On y croise Vidocq, des rois mérovingiens et bien d'autres.
La second récit nous emporte en Italie à la suite du peintre surnommé Le Caravage dont la vie trépidante l'a notamment menée sur la petite île de Pianosa. Martin est justement dans la Péninsule pour une émission télé et son producteur le presse de s'intéresser au Caravage, mais Martin n'y voit rien de mystérieux. Finalement, quand un historien meurt violemment sur Pianosa, cela intrigue notre détective et il décide de s'y intéresser. Là encore, nos amis croiseront de nombreuses figures historique dont Léonard de Vinci, des sociétés secrètes, des mystères du Vatican et bien d'autres énigmes.
Les deux histoires sont dessinées par Daniele Caluri qui n'est pas mon artiste favori. Par contre, les intrigues mélangent astucieusement le récit historique et l'enquête de Martin Mystère pour nous amener à petits pas jusqu'à la conclusion finale. Pour peu qu'on s'intéresse un peu à l'Histoire et/ou aux énigmes historiques, on est captivé.

Dominik


Tags : Martin Mystère, Alfrdo Castelli, Daniele Caluri, Giancarlo Alessandrini, dessin animé, Marathon, Java, Diana, Semic, Lug, Ombrax, Glénat, Deux heures et demi, Archéologue, Clair de Lune, New York, Les travaus d'hercule, Gustave Doré, Paris, musée du Louvre, Vidocq, Le caravage, Léonard de Vinci, Pianosa, vatican, Da Vinci Code, bd, bande dessinée, album, fumetti, Bonelli

Publié dans Coup de Coeur

Commenter cet article