Les derniers fruits de Poirier : Charlotte Poireau

Publié le par DK

Je continue mon exploration de l'oeuvre de Jean-Claude Poirier. Après ces premières séries méconnues : Maximax, Joë Bridgers, Achille Zavatta et Cactus Papa, voici sa dernière création : Charlotte Poireau.Tags : Charlotte Poireau, Jean-Claude Poirier, grand-mère, journal de Tintin, Super Tintin, 1978 à 1981, bd, bande dessinée, humour, Horace, cheval de l'Ouest, Supermatou, Maximax, Joe Bridgers, Achille Zavatta, Cactus Papa, article
Cette série humoristique est parue dans le Journal de Tintin de 1978 à 1981.On la retrouve aussi au Portugal dans la version locale de la revue "Achille Talon"...
Charlotte Poireau est une grand-mère pas ordinaire qui s'amuse à mener des enquêtes avec une voisine. Alors qu'elle fait mine de posséder un redoutable sens de la déduction, ses conclusions se révèlent la plupart du temps complètement fantaisistes. Ainsi dès la première page, elle annonce la visite d'une personne anormalement grande parce que sa voix était lointaine au téléphone. En fait, il s'agit d'une dame... très petite !!!
Charlotte Poireau fume la pipe à l'instar de Sherlock Holmes ou de Maigret et sa voisine fait aussi usage de chroniqueuse comme l'était de le docteur Watson. Naturellement, les enquêtes de madame Poireau sont toujours situées dans le voisinage car elle n'a aucun lien avec la police.
Au final, chacune de ses ingénieuses déductions se révèlent ingénieusement déjouées par une cruelle réalité.
Jean-Claude Poirier signe là une excellente bande encore trop méconnue. L'humour est très f
in, surtout basé sur la suffisance du héros et le contraste avec ses piètres résultats.
Le
style graphique est pleinement celui de Supermatou Tags : Charlotte Poireau, Jean-Claude Poirier, grand-mère, journal de Tintin, Super Tintin, 1978 à 1981, bd, bande dessinée, humour, Horace, cheval de l'Ouest, Supermatou, Maximax, Joe Bridgers, Achille Zavatta, Cactus Papa, articleou d'Horace, cheval de l'Ouest, plein de rondeurs, avec ce lettrage reconnaissable entre mile. Bref, un petit bijou à redécouvrir.

Où lire les aventures de Charlotte Poireau ?
  • Journal de Tintin
    • N°146 : Sur les traces du Kirakalo 6 pl. (1978)
    • N°180 : Le cabas énigmatique 6 pl. (1979)
    • N°224 : Le locataire aux verres fumés 6 pl. (1979)
    • N°227 : Mystère et boule de gomme 7 pl. (1980)
    • N°232 : Le parfum de la dame dans le noir 7 pl. (1980)
    • N°237 : La bête du terrain vague 7 pl. (1980)
    • N°244 : L’esprit frappe toujours 3 fois 7 pl. (1980)
    • N°257 : Un drôle de cinéma 7 pl. (1980)
    • N°291 : La concierge d’en face 7 pl. (1981)
    • N°307 : A deux poils près 6 pl. (1981)
  • Super Tintin
    • N° 4 : Le mystère du bocal vide 6 pl. (1979)
    • N° 9 : Charlotte tire son épingle des jeux 8 pl. (1980)
    • N° 13 : Le dentier de la mer 7 pl. (1981)

Lien à voir :
BD Oubliées : http://bdoubliees.com/journaltintin/series1/charlottepoireau.htm

Dominik

Tags : Charlotte Poireau, Jean-Claude Poirier, grand-mère, journal de Tintin, Super Tintin, 1978 à 1981, bd, bande dessinée, humour, Horace, cheval de l'Ouest, Supermatou, Maximax, Joe Bridgers, Achille Zavatta, Cactus Papa, article

Publié dans Mes articles sur la BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article