Le Grand Diabolik N°2

Publié le par DK

Clair de Lune continue de nous faire (re)découvrir Diabolik, le premier Fumetti Neri. Ce numéro 2 fait 380 pages dont 340 de bande dessinées avec deux histoires. La première est issue de Grande Diabolik N°2 : "La vendetta ha la memoria lunga. La seconde vient de Grande Diabolik N°4. Tags : Diabolik, Clair de Lune, Astorina, fumetti Neri, Grande Diabolik, inspecteur Ginko, Eva Kant, Altea, Sergio Zaniboni, Paolo Zaniboni, Alfredo Castelli, Mario Gomboldi, Patricia Martinelli, bande dessinée, bd, album
La vengeance a la mémoire longue : Les rares amis de Diabolik et Eva Kant se font assassinés un à un tout en faisant passer le meurtre pour un accident. Chaque mort a lieu dans un endroit désignant la victime suivante. A la troisième, Diabolik décide de prendre les choses en main, tandis que l'inspecteur Ginko est également sur la piste des tueurs (mais aussi de leur victime). Un épisode qui nous renvoie à des épisodes anciens dont certains sont parus en France. Ainsi Vaentino apparait dans "Le chat" du Diabolik N°59 (3e série), Matteo dans "La mort rôde sur la colline" (Diabolik N°25 2e série) et Saverio dans "L'homme de la roche" (N°33 de la 2e série).
Tempête de souvenirs : Diabolik commet un cambriolage pour dérober des diamants, mais c'est la "Perle Noire" qu'il désire plus que tout. Malheureusement pour lui, elle n'est pas là et il décide de poursuivre ses investigations pour la trouver. Cela le conduira à Remada où Altea, la compagne de Ginko est en villégiature. Elle tombe sur un échange entre trafiquants locaux et quand elle veut les dénoncer à la police, elle découvre que le chef local de la police est justement l'un des gangsters. Elle est aussitôt emprisonnée, accusée de trafic de drogue. Ginko va immédiatement à son secour et découvre que Diabolik est également présent...
Là aussi, les flash-back permettent aux lecteurs français d'en apprendre davantage sur la série.
En déhors des BD, on a aussi droit à des articles sur Diabolik tout à fait intéressant. Le seul bémol : je ne suis pas un grand fan des dessinateurs Sergio et Paolo Zaniboni. Pas qu'ils soient mauvais, mais je ne suis pas fan de leur style.

Dominik


PS : Merci à Satanik pour les références des anciennes parutions françaises...

Tags : Diabolik, Clair de Lune, Astorina, fumetti Neri, Grande Diabolik, inspecteur Ginko, Eva Kant, Altea, Sergio Zaniboni, Paolo Zaniboni, Alfredo Castelli, Mario Gomboldi, Patricia Martinelli, bande dessinée, bd, album

Publié dans Coup de Coeur

Commenter cet article