Harry Dickson inédit au Carnoplaste

Publié le par DK

Tout d'abord, je tiens à prévenir le spécialiste de Harry Dickson : je n'en suis pas un et je ne me place en tant que tel. C'est même la première histoire de ce personnage que je lis. Ce préambule fait, ce Harry Dickson n'est pas un roman, c'est un fascicule tel qu'on en faisait autrefois. Il ne comporte que 36 pages, mais à un format plus grand (20 x 27 cm). Le récit n'est pas de Jean Ray, ni même de l'auteur original néerlandais (que tout le monde a oublié).
Alors de quoi s'agit-il ?Tags : Harry Dickson, la treizième face du crime, Tom Wills, Georgette cuvellier, Le Carnoplaste, Robert Darvel, fascicule, feuilleton, Sherlock Holmes, Dr Watson, crime, araignée, Jean Ray, Néo
D'un OVNI littéraire imaginé par robert Darvel, fan de Harry Dickson. A l'instar de Jean Ray qui écrivait les histoires en se basant sur l'illustration fournie au lieu de la traduire du hollandais, Darvel s'est inspiré des toiles d'un peintre pastichant les aventures du détective. Il a imaginé des histoires de Harry Dickson s'y référant en essayant d'être fidèle à l'eouvre de Jean Ray. J'avoue que je suis mal placé pour savoir si c'est vraiment le cas, mais les habitués m'en ont dit le plus grand bien. Quoi qu'il en soit, le fascicule est parfaitement réalisé. L'illustration complètement dans l'esprit et le récit écrit dans un style qui me rappelle d'autres lectures d'auteurs contemporains de Jean Ray. Robert Darvel y a sans doute ajouté une note d'humour, voire parfois de second degré.
Le N°202 nous parle d'une série de crimes odieux. A chaque fois, on y retrouve une petite araignée niellée qui était la signature de Georgette Cuvelier. Seulement, la bonne Georgette est morte depuis des années alors qui cela peut-il donc être ?
Harry Dickson est clairement inspiré de Sherlock Holmes. Tom Wills, son assistant/faire-valoir étant une autre version du célèbre Watson. Le dernier chapitre explicitant tout ce que le détective a vu et qui nous a échappé. On est dans la grande tradition du feuilleton d'antan. Robert Darvel a pleinement réussi son voyage dans le temps.

On peut le retrouver et commander les autres fascicules Harry Dickson sur le site de son association le Carnoplaste : www.lecarnoplaste.fr. Pour 6,50 €, vous aussi, vous pourrez goûter à cette nostalgie.

Dominik


Tags : Harry Dickson, la treizième face du crime, Tom Wills, Georgette cuvellier, Le Carnoplaste, Robert Darvel, fascicule, feuilleton, Sherlock Holmes, Dr Watson, crime, araignée, Jean Ray, Néo

Publié dans Coup de Coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robert Darvel 08/06/2010 17:09


Cher Dominik, merci pour l'appréciation positive de mes modestes travaux d'écriture. Tout ce qui est écrit ci-dessus est parfaitement exact, en sus d'être agréable à lire. Au plaisir. Bob.