Cosmine, une BD Elvifrance

Publié le par DK

En achetant le numéro 1 de Cosmine, Tags : Cosmine, Elvifrance, Silverios Pisu, Remo Pizzardi, Annibale Casabianca, Cosmine l'atomica del Sesso, Ediperiodici, Studio Giolitti, vide greniers, érotisme, fantastique, sf, post-apocalyptique, guerre nucléaire, cosmonaute, robot positronique, Isaac Asimov, Jésusj'avais complètement zappé que c'était une publication Elvifrance. Vous savez cet éditeur qui s'est taillé une réputation avec ses revues de poche en noir et blanc érotiques. A ma décharge, Cosmine est en grand format et tout en couleurs. Si la couverture présente une jolie créature déshabillée, c'est assez commun dans les revues fantastico-SF des années 70-80.

Mais alors de quoi s'agit-il ?

Cosmine est d'abord une série italienne appelée Cosmine l'Atomica del Sesso publiée dans sa propre revue chez Ediperiodici durant 10 numéros de novembe 1973 à août 1974 en petit format de 112 pages. C'est Silverio Pisu qui en signait les scénarios tandis que les dessins étaient de Remo Pizzardi, parfois assisté d'Annibale Casabianca au sein du studio Giolitti.

En France, la série est parue dans sa revue chez Elvifrance en grand format pendant deux numéros en 1975.

Tags : Cosmine, Elvifrance, Silverios Pisu, Remo Pizzardi, Annibale Casabianca, Cosmine l'atomica del Sesso, Ediperiodici, Studio Giolitti, vide greniers, érotisme, fantastique, sf, post-apocalyptique, guerre nucléaire, cosmonaute, robot positronique, Isaac Asimov, JésusC'est l'histoire de Jésus, un cosmonaute parti en exploration spatiale en compagnie de la sublime Cosmine. Cette dernière est un androïde servant à tenir compagnie aux explorateurs, mais Jésus en est tombé amoureux. Lorsqu'il revient sur Terre, il découvre un monde ravagé par une guerre nucléaire revenu à la barbarie...

Commence alors une série de péripéties peuplées de créatures dénudées et lubriques. Dès son arrivée sur Terre, il sont faits prisonniers par des femmes pirates cherchant des mâles non contaminés par les radiations atomiques pour la reproduction. Ensuite, ils tombent sur une bande Hell's Angel qui s'amusent à violer Cosmine devant son compagnon. Ils sont délivrés par des Blacks qui sont les ennemis jurés des motards. Pour finir ce premier épisode, ils visiteront une supermarché où tout est gratuit, mais qui se révèle être un piège pour tuer les clients.

Le scénario tient la route sans confiner au génial, loin s'en faut tandis que les dessins sont de qualité dans un style assez nerveux évoquant parfois celui de Poïvet. La revue initiale étant en petit format, Elvifrance a regroupé trois pages initiales pour former une page en grand format, ce qui occasionne des sens de lecture parfois erratiques. Notons aussi que Cosmine a un cerveau positronique, une référence aux robots de ce cher Isaac Asimov !

Au final, plus une curiosité qu'un chef d'oeuvre, sauf pour les aficionados d'Elvifrance et ils sont nombreux.

En bonus, voici une planche de cette BD :


Tags : Cosmine, Elvifrance, Silverios Pisu, Remo Pizzardi, Annibale Casabianca, Cosmine l'atomica del Sesso, Ediperiodici, Studio Giolitti, vide greniers, érotisme, fantastique, sf, post-apocalyptique, guerre nucléaire, cosmonaute, robot positronique, Isaac Asimov, Jésus

Dominik

 

Tags : Cosmine, Elvifrance, Silverios Pisu, Remo Pizzardi, Annibale Casabianca, Cosmine l'atomica del Sesso, Ediperiodici, Studio Giolitti, vide greniers, érotisme, fantastique, sf, post-apocalyptique, guerre nucléaire, cosmonaute, robot positronique, Isaac Asimov, Jésus

Publié dans Mes articles sur la BD

Commenter cet article