Chroniques des PF : La famille de Nohey

Publié le par DK

Tags : La famille de Nohey, Fury's family, Yataca, Mon Journal, Aventures & Voyages, Denis McLoughlin, Capt'ain Swing, Mon Journal Multimédias, article Dominik Vallet, Lion Thunder, Angus Allan, bd, bandes dessinées, comics UK, petit format, Pimpf Mag, éditions PimpfL'avis des animaux

 

Cette semaine, je vais parler de « La famille de Nohey » une série anglaise parue dans YATACA.

La SérieTags : La famille de Nohey, Fury's family, Yataca, Mon Journal, Aventures & Voyages, Denis McLoughlin, Capt'ain Swing, Mon Journal Multimédias, article Dominik Vallet, Lion Thunder, Angus Allan, bd, bandes dessinées, comics UK, petit format, Pimpf Mag, éditions Pimpf

Série anglaise appelée "Fury's Family" parue dans "LION & THUNDER" du 20 mars 1970 au 21 octobre 1972. On la retrouve aussi dans "Thunder Annual 1972-73" et "Lion Summer Special 1971-1972". Le scénario est de Angus Allan tandis que les dessins sont de Denis McLoughlin.

En France, "La famille de Nohey" a été publié dans YATACA N°58 à 74 (avril 1973 à août 1974) où la série prenait la place de la série britannique de football "Roy et ses Diables " puis était remplacé par le tarzanide "Mizomba".

Il n'y eut qu'une seule couverture sur cette série dans Yataca N°74 sous la plume de Tomas Porto, plus connu pour avoir repris la série "Klip et Klop". Le personnage de Nohey y est représenté de façon très approximative.

L'histoire

On découvre Nohey travaillant pour la ménagerie du cirque Downer au moment où Archer Spang en prend possession. Sa première décision sera de licencier le jeune homme tout en lui assenant un coup de fouet. Ce geste déclenche un mouvement de révolte chez les animaux et Spang décide de vendre les bêtes dont s'occupait Nohey. Le garçon ne lui en laissera pas le temps. La nuit venu, il quitte le cirque en compagnie de Chang le gorille, David le lion, Rajah l'éléphant d'Asie, Ozzie le kangourou, Tikka et Petto les chimpanzés et Kahn le tigre du Bengale. Ensemble, ils seront la famille de Nohey.

Nohey est un personnage mystérieux. On ne connait pas ses parents ; on se sait pas d'où il vient, mais il sait communiquer avec tous les animaux. Grâce à ce don, il conduira sa ménagerie au coeur d'une vallée inconnue cachée dans la campagne anglaise, malgré Spang à ses trousses. Après une poursuite échevelée, il sauvera la vie de ce dernier qui, en récompense, lui octroie le droit de conserver ses amis.

Tags : La famille de Nohey, Fury's family, Yataca, Mon Journal, Aventures & Voyages, Denis McLoughlin, Capt'ain Swing, Mon Journal Multimédias, article Dominik Vallet, Lion Thunder, Angus Allan, bd, bandes dessinées, comics UK, petit format, Pimpf Mag, éditions PimpfDès lors, commence la seconde partie des aventures de Nohey : Caché au coeur de la vallée inconnue, il est néanmoins confronté à de multiples évènements. Ainsi, il s'interpose entre un cerf et des chasseurs à courre (Yataca 59-60). Fait prisonnier, il est délivré par sa ménagerie. Dans le numéro suivant, il part à la recherche de Tikka le chimpanzé capturé par des braconniers. Ils entreprennent de l'utiliser pour perpétrer un cambriolage.

Dans le N°62, il aide Max, un paysan, à sauver ses champs d'une inondation. Dès lors, ce dernier va l'aider à nourrir ses bêtes. Ensuite, il se trouve face à un évadé de prison et suite à un coup reçu sur la tête, il perd la mémoire. L'ex-prisonnier lui vient en aide en l'emmenant chez un médecin. Apprenant la nouvelle, Archer Spang vient le chercher en prétendant que Nohey travaille dans son cirque. Il compte ainsi utiliser les talents de Nohey à son profit, mais le jeune homme retrouve sa mémoire et retourne dans sa vallée.

Dans Yataca N°69, le capitaine et vétérinaire Charles Fordyce décide de quitter la réserve africaine d'Ondongo. Il se remémorre alors une ancienne nuit où un orage avait emporté son fils encore bébé. Menant l'enquête, il se rend à Paris, puis à Londres où on lui indique qu'un enfant correspondant au signalement de son fils aurait travaillé au cirque Spang. Le directeur lui parle de Nohey en indiquant la région où il est sensé vivre. Fordyce décide de survoler la zone en hélicoptère tout en clamant des message à son égard. Nohey entend, mais croit à un piège de Spang. Après bien des péripéties, ils finissent par se retrouver, quand ses animaux décident de quitter la vallée pour ne pas gêner leur ami dans ses retrouvailles. Nohey doit alors courir à leur recherche jusqu'au coeur de Londres.

Dans le numéro suivant, Fordyce accueille Nohey et ses animaux au sein de sa grande propriété pour vivre une vie tranquille, mais le destin est capricieux : alors qu'il coupait du bois, il prend une bûche sur la tête. Il est alors pris d'une frénésie étrange le poussant à retourner à sa réserve kenyane tout en ayant oublié l'existence de sa progéniture. Nohey tente de le rattraper... en vain. Il enfourne toute sa ménagerie dans un poids lourd et prend la route pour l'Afrique.

La suite des aventures de Nohey se dérouleront donc sur le continent noir à la poursuite de son père.

On le comprend, cette course poursuite ne fut pas de tout repos, même si finalement, le père et le fils finirent par se retrouver enfin dans un hapyy end un peu abrupt.

On retrouve avec plaisir le graphisme si particulier de McLoughlin avec des scénarios d'Angus Allan qu'on a aussi vu à l'oeuvre sur Janus Stark entre autres. McLoughlin est particulièrement à l'aise pour dessiner des animaux comme on a pu le constater lorsqu'il a illustré "Saber, king of the jungle" devenu en France Yataca (N°21 à 30).Tags : La famille de Nohey, Fury's family, Yataca, Mon Journal, Aventures & Voyages, Denis McLoughlin, Capt'ain Swing, Mon Journal Multimédias, article Dominik Vallet, Lion Thunder, Angus Allan, bd, bandes dessinées, comics UK, petit format, Pimpf Mag, éditions Pimpf

Nota Bene :

Comme souvent, le logo de la série varie d'un numéro à l'autre. On retrouve tout de même assez fréquemment une variante autour du logo originel britannique.

Nohey s'appelle en fait Fury en version originale, un nom plus en rapport avec son objectif de vengeance. En dehors du héros principal, les autres personnages semblent avoir conserver leur patronyme d'origine.

Nohey alias Fury n'a aucun lien de parenté avec Nick Fury, le célèbre agent du SHIELD chez Marvel.

Le kangourou de Nohey s'appelle Ozzie, ce qui n'est pas sans rappeler le surnom anglais des Australiens : Aussie et l'on peut penser que ce n'est pas une coïncidence.

La série n'a pas évité les habituels remontages de planches et on distingue parfois les retouches plus ou moins subtiles. Ci contre, on peut voir dans l'image du bas, le lion maladroitement rallongé vers la gauche.

Internet

Sur la série La famille de Nohey, il existe peu de sites. On notera surtout :

http://www.internationalhero.co.uk/f/furysfam.htm
Une page sur la série (en anglais).

http://www.leylander.org/intercom/DenisMc/index.html
Le site sur Denis McLoughlin (en anglais)

http://lambiek.net/artists/m/mcloughlin_denis.htm
La page de Lambiek sur Denis McLoughlin (en anglais)

http://en.wikipedia.org/wiki/Denis_McLoughlin
La page de Wikipedia sur Denis McLoughlin (en anglais).

La prochaine fois, je parlerai de la série anglaise "Faucon Noir" parue dans MARCO POLO & BENGALI.

 

Dominik

 

Tags : La famille de Nohey, Fury's family, Yataca, Mon Journal, Aventures & Voyages, Denis McLoughlin, Capt'ain Swing, Mon Journal Multimédias, article Dominik Vallet, Lion Thunder, Angus Allan, bd, bandes dessinées, comics UK, petit format, Pimpf Mag, éditions Pimpf

Publié dans Mes articles sur la BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article