Chroniques des PF : Zarga, d'un Z qui veut dire Zarga !

Publié le par DK

Cette semaine, je vais parler de « Zarga » une série britannique parue dans JANUS STARK.Tags : Zarga, Janus Stark, bd, bande dessinée, comics, Grande Bretagne, Zarga, man of mystery, Joe Colquhoun, Alain Decayeux, Jeu de massacre, Super Force, Trophée, Buster, Scott Goodall, Sid Bicknell, Dr Basmer, Mister Mystery, Dave Gibbons, Ferrari, Esso, Goodyear, Mauritanie, trekking, hypnose, voleur, anti-héros

La Série

Série anglaise s'appelant "Zarga, man of mystery" parue dans la revue "BUSTER" du 29/04/1972 au 03/11/1973 d'après une idée originale de Sid Bicknell.

En France, elle est parue dans JANUS STARK N° 10 à 19 (octobre 1975 à janvier 1978) et réédité dix ans plus tard dans les N°112 à 118 (avril à novembre 1988). Les quatre derniers épisodes étant fusionnés deux par deux. Elle remplace la série anglaise "Dr Basmer" tandis que c'est la série "Mister Mystery" qui prend la suite.

Tous les scénarios sont de Scott Goodall tandis que les dessins sont de Joe Colquhoun tandis que Dave Gibbons dessine le dernier épisode.

Cette série n'aura pas les honneurs d'une couverture française car Janus Stark et Adam Eterno occupaient le devant de la scène de la revue.

L'histoire

Zarga est un hypnotiseur dont la carrière bat sérieusement de l'aile. Après une ultime sortie de scène pour le moins houleuse, il découvre qu'il peut s'auto-hypnotiser, se conférant ainsi provisoirement les pouvoirs dont il a besoin. Il s'en sert alors pour s'enrichir, s'octroyant des pouvoirs aussi divers qu'insolites. Pour cela, il lui faut un miroir ou, à tout le moins, une surface réfléchissante. Lorsque son pouvoir fait effet, le miroir se brise en forme de Z et l'artiste s'écrie "Zarga !". Dès lors, il possède provisoirement les pouvoirs qu'il a choisi. Une restriction qui lui impose de se dépêcher lorsqu'il commet ses forfaits et qui le laisse souvent en plan au plus mauvais moment. Il lui faut alors s'auto-hypnotiser à nouveau sous peine de se faire capturer.

Tags : Zarga, Janus Stark, bd, bande dessinée, comics, Grande Bretagne, Zarga, man of mystery, Joe Colquhoun, Alain Decayeux, Jeu de massacre, Super Force, Trophée, Buster, Scott Goodall, Sid Bicknell, Dr Basmer, Mister Mystery, Dave Gibbons, Ferrari, Esso, Goodyear, Mauritanie, trekking, hypnose, voleur, anti-hérosAprès deux cambriolages, Scotland Yard décide de réagir et affecte l'inspecteur Claudius Gumble à la capture du malfrat. Gumble n'est pourtant pas en odeur de sainteté au Yard. Il est même décrit comme étant "l'exemple vivant de tout ce qu'un bon détective ne devrait pas être". En effet, il est vieux, bedonnant et préfère la culture des dahlias à sa mission policière. Malgré tous ces défauts, il ne manque pas de finesse et d'efficacité... quand il ne fait pas preuve d'une incroyable maladresse.

Gumble est secondé par son adjoint Parker dont l'efficacité est assez aléatoire.

Gumble se fait aussi parfois aider par Sarah la marchande de fleurs de Shoreditch qui lui sert d'indicatrice (Janus Stark N°10 et 13) en échange d'un bon repas.

Un étonnant "héros" est en fait un méchant déclaré ce qui est très rare en petit format. La série oscille en permanence entre la série réaliste et l'humoristique. Si Zarga arbore un visage assez effrayant, ressemblant à l'image que l'on se fait du Diable, l'inspecteur Gumble est plus débonnaire et parfois ses déboires sont pour le moins loufoques. Son adjoint Parker ne réhaussant guère le niveau. Même Sarah l'indicatrice est caricaturale. Ce côté loufoque étant sans doute là pour dédramatiser les exploits maléfiques de Zarga auprès du jeune public.

Le résultat est une série attachante et curieuse dont la qualité est réhaussée par un dessin agréable.

Nota Bene :Tags : Zarga, Janus Stark, bd, bande dessinée, comics, Grande Bretagne, Zarga, man of mystery, Joe Colquhoun, Alain Decayeux, Jeu de massacre, Super Force, Trophée, Buster, Scott Goodall, Sid Bicknell, Dr Basmer, Mister Mystery, Dave Gibbons, Ferrari, Esso, Goodyear, Mauritanie, trekking, hypnose, voleur, anti-héros

Zarga est aussi une région de la Mauritanie réputée pour ses trekkings.

Fait rarissime, les principaux personnages ont conservé leurs noms d'origine : Zarga, Claudius Gumble, Parker et Sarah l'indic.

Dans Janus Stark N°15, une boutique en décor arbore fièrement le nom de "S. GOODALL", le scénariste de l'histoire ! Sur la même vignette, on notera l'orthographe fantaisiste de "Librairie-Papeterie" !

Le logo de la série s'inspirera d'abord de sa version originale avant de prendre des libertés et de changer à chaque épisode.

A l'exception de son rôle de cascadeur, Zarga n'utilisera jamais deux fois de suite le même pouvoir !

Dans l'épisode sur la Formule 1, les publicités sont détournées. Ainsi, "Esso" devient-il "Essex", "Goodyear" se transforme en "Goodmonth" ou "Ferrari" en "Ferrenti".

Internet

Sur la série Zarga, il existe plusieurs sites. On notera surtout :

Le site français consacré à Zarga par Alain Decayeux :
http://zarga.free.fr/

Une page en anglaise sur Zarga :
http://www.internationalhero.co.uk/z/zarga.htm

La page de Wikipedia sur Joe Colquhoun :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joe_Colquhoun

La prochaine fois, je parlerai de la série anglaise "Jeu de massacre" parue dans SUPER FORCE et TROPHEE.

Dominik

 

Tags : Zarga, Janus Stark, bd, bande dessinée, comics, Grande Bretagne, Zarga, man of mystery, Joe Colquhoun, Alain Decayeux, Jeu de massacre, Super Force, Trophée, Buster, Scott Goodall, Sid Bicknell, Dr Basmer, Mister Mystery, Dave Gibbons, Ferrari, Esso, Goodyear, Mauritanie, trekking, hypnose, voleur, anti-héros

 

Publié dans Mes articles sur la BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article